K’Alonggd’Zoul, le parricide (K)

L'histoire caché de K, version original. il a tout raconté avant de disparaître.

Description:
Bio:

K’Alonggd’Zoul, le parricide (K)
La ligné des Zoul était l’une des puissantes ligné de magicien qui appuyai les rois d’un ancien peuple, le peuple qui allai devenir les tieflings. Les Zouls pratiquaient de sombres rituels et pactes infernales pour couvrir leurs enfants de bénédictions impies. Leur sang corrompu était leur marque de commerce et leur sort de feu et de peur était redoutable (feat Hellfire Blood).
Chaque enfant Zoul étaient placés dans les meilleurs écoles de magie, les plus dures et les plus dangereuses. Les enfants Zoul avaient la réputation d’être dangereux pour leurs camarades d’école et même leurs maîtres étaient à risque. Sauf que K était sur le point de recaler. Pour la première fois ce n’était pas un Zoul qui était le premier de classe, mais un Parry Hoter, d’une famille sans aucune tradition magique. La famille Zoul était narguée par ses rivaux et les rumeurs sur la faiblesse de leur sang se multipliaient.
K se foutai de l’école et utilisai les quelques trucs qu’il a appris pour fuir à répétition ses classes et impressionner les jeunes servantes dans les rues. C’était un charmeur de naissance, très doué en diplomatie, bluff et intimation. C’est d’ailleurs grâce à ses histoires qu’il réussissait à ne pas se faire mettre dehors de l’école.
Sauf qu’un beau jour les choses on mal tourné quand son père l’a surpris dans les rues avec des servantes au lieu d’être en classe.

Fils indigne! Tu as humilié notre sang et nous apporte la honte, tu mérites la mort. Tu as de la chance que je sois un bon père, je te donne la chance de te rattraper. Nous nous reverrons en se monde si tu es digne d’être mon fils sinon ce sera en enfer, alors tu constateras toi même que tu ne mérite pas d’être mon fils.

Durant les semaines suivantes K était dans un coma agité, entre la vie et la mort : un embryon de Slaad implanté dans sa main essayait de survivre tandis que son âme lutta contre la présence de cette larve de pur chaos. L’embryon fusionna lentement à la chaire maudite de K, parasitant son système sanguin. À chaque battement du cœur de K, la bénédiction infernale de son sang faisait résonner une énergie démonique dans son corps. À chaque battement de cœur de l’embryon, la vague de sang chaotique frappait le sang infernal pompé par K et les deux essences magiques contradictoires créaient de grandes secousses magiques. L’oubliette trembla au rythme des cœurs lors de ces semaines. K revint lentement à la conscience, souffrant de chaque impulsion magique.
Son corps s’était nourrit de la magie de l’embryon pendant tout ce temps. Mais il mourut, exténué, en jurant contre son père. Son âme avait tellement vibré aux énergies infernales et chaotiques que sont être entier avait commencé à faire un tout : l’embryon, son âme, son corps et son sang étaient tellement imprégné de magie brute qu’il était comme un bûché à moitié consommé par le feu. Tout son être fût alors aspiré en enfer. Avec ses nouveaux pouvoirs et son expérience de fugueur, il a passé des années caché en enfer à lutter contre lui-même et éviter l’attention des démons. Sauf qu’un jour il a eu du grabuge en enfer. C’était sa classe de magie. Afin de graduer, ses anciens collègues prirent un portail vers les enfers pour passer leurs dernières épreuves, leur examen final et les démons tout excité de cette visite étaient en chasse. À se moment K croisa Parry Hoter. L’enviai, il aurait aimé être ce sur doué. Il lui en voulait énormément aussi. Quelle chance, aujourd’hui la magie chaotique de K le protégeait contre le froid, l’arme de prédilection de Parry. Par sa colère les pouvoirs de K furent décuplés et sans réfléchir, une impulsion magique consuma Parry. Il prit le portail de Parry pour retourner en surface. Sa peu était noir, coloré par les brûleurs d’acide et de feu. Il utilisa son chemin préféré pour s’évader de l’école et il rôda dans les rues, reprenant des forces. Le lendemain, quelle chance, sa magie le protégeait maintenant contre le feu… il s’était infiltré dans le manoir familiale, par les mêmes chemins qu’avant. La magie qui le consuma avait deviné que c’était la bonne résistance? C’était le fruit du hasard? Il y avait-il un plan dissimulé dans le chaos de ce monde? K n’était pas curieux pour 2 pièces de cuivre et préféra ne pas trop réfléchir, ce genre de théorie magique l’embêtait, il voulait juste montrer à son père qu’il avait réussi, qu’il était aussi bon que lui.
Son père travailla au laboratoire sur les derniers détails d’un grand rituel. Il avait remarqué une faiblesse au rituel collectif en préparation pour le lendemain et regardai comment éviter que son peuple entier soit enfoui en enfer. Il fût surpris en remarquant l’intrusion dans son laboratoire piégé et gardé. Il porta avec dégoût son regard sur cette chose humanoïde, calciné avec une main difforme, sans reconnaitre son fils, il la flamba. K devint fou de rage et encore une fois son pouvoir décupla. Il en résultat un échange explosif qui dévasta le laboratoire. Au finale, K se retrouva debout devant son père mourant et dans un éclat de rire et de joie, il s’exclama :

J’ai réussi père j’ai réussi! Nous nous reverrons en se monde si tu es capable de fuir l’enfer comme l’a fait ton fils, sinon ce sera en enfer, alors tu constateras toi même ton échec et ton erreur sur moi !

Le père fût tué, consumé par les impulsions magiques incontrôlées de K. K s’endormis sur le champ dans le laboratoire en feu. Le lendemain, il senti un profond malaise. Étourdit il fouilla dans le laboratoire et trouva le plan de son peuple, un rituel pour apporter l’immortalité. Il sombra avec son peuple en enfer et revit son père. Ils étaient maintenant des tieflings. Son père lui sauta à la gorge et ils se sont chamailler pour tout un siècle.
Habitué de fuguer, K n’eu aucun problème à sortir des enfers avec la Gorgone. Grand parleur, il réussi à se sauver d’elle et à faire sa place dans le monde des hommes comme artillerie vivante. Il a toujours mal supporté sa bénédiction infernal et détesté les enfers, s’opposer aux démons lui vient naturellement et pour une fois il se sent utile, compétent et à sa place depuis qu’il travail pour Tank.
La rôdeur lui plait bien et il la suivra partout, tandis que le petit mage lui fait penser à son ancien Némésis, Parry Hoter… il n’aime pas trop être prêt de lui.

K’Alonggd’Zoul, le parricide (K)

Le nouveau monde sahafi